Simplifier son Plan B – partie 1

Posted octobre 23rd @ 18 h 15 min by Patricya

Plan B

Avez-vous un plan B? Si l’ordinateur que vous utilisez pour travailler meurt à l’instant, combien de temps vous serait nécessaire pour vous « virer de bord » et poursuivre le mandat que vous deviez finir pour respecter votre échéancier prévu?

Pouvez-vous vraiment vous permettre d’attendre quelques heures ou quelques jours avant de redevenir fonctionnel? Et que dire des informations qui pourraient possiblement ne jamais être récupérées? Pouvez-vous imaginer les conséquences désastreuses sur votre entreprise?

Pourtant, si tous en conviennent, peu de gens prennent réellement les moyens de se préparer adéquatement… jusqu’à ce que ça leur arrive personnellement!

 « Peu de gens prennent les moyens de se préparer adéquatement à la perte de leur ordinateur… jusqu’à ce que ça leur arrive personnellement! »

Pourquoi? Parce que ça semble SI compliqué et qu’on n’a pas le temps… je sais! Mon objectif est donc de vous aider à simplifier tout ça! Mais en fait, j’avais tellement d’idées à vous partager que j’ai dû diviser ce billet en deux parties!

Voici donc quatre des huit points à vérifier pour s’assurer d’avoir un plan B en cas de perte informatique :

1- L’accès aux courriels

De nos jours, les entrepreneurs ne peuvent se permettre de perdre le fil de leurs courriels pendant bien longtemps! Il vous faudra donc un plan B, et vite!

  •  Assurez-vous d’avoir au moins un autre endroit déjà configuré d’où prendre et envoyer vos courriels (ça peut être votre téléphone intelligent, un portable, un autre ordinateur).
  • Si vous avez un hébergement, informez-vous de la façon de vous connecter à votre « Webmail » afin d’accéder à vos courriels depuis le web.
  • Compilez vos informations de connexion AILLEURS que dans votre ordinateur principal! Pensez également à noter toutes les options comme POP ou IMAP, serveur de messagerie entrant, sortant. Pour plus de facilité, vous pouvez sauvegarder des captures d’écran de votre configuration comme ceci :

image blogue 2image blogue 2

Assurez-vous de noter les informations pour configurer TOUS vos comptes de messagerie!

« POP, IMAP, SMPT…
dans l’urgence de retrouver l’accès à vos courriels,
tout ceci sonnera comme du chinois! »

 

2- Les mots de passe

Si vous avez l’habitude de cocher « Se souvenir de moi » sachez que malheureusement on vous oubliera totalement si vous changez d’ordinateur!

Donc soyez certains d’avoir une liste de vos mots de passe sur papier, ailleurs que dans l’ordinateur principal ou alors de pouvoir y accéder via un outil accessible depuis le web. J’utilise personnellement Roboform et je l’apprécie énormément.

3- Les documents

Vos documents de travail sont précieux et vous ne devez absolument pas compter sur le disque dur d’un unique ordinateur pour préserver ce trésor! Ceux à qui c’est arrivé (moi!) s’en souviendront toute leur vie! Bien qu’on tende de plus en plus à entreposer ses fichiers « en nuage » (Dropbox, OneDrive, iCloud), les « backup » ont encore leur pertinence. Et pourquoi ne pas doubler de prudence et opter pour les deux options combinées?

Il est toutefois impératif de tenter au moins une fois d’accéder au nuage et au « backup » car je vous garantis que le plus mauvais moment au monde pour apprendre à télécharger un fichier est lorsque notre disque dur vient de sauter et que notre plus gros prospect à vie attend après notre soumission…!

4- Les outils

Arriveriez-vous de mémoire à nommer tous les logiciels et les outils qui sont installés sur votre ordinateur et qui vous simplifient la vie au quotidien? Sachez que demander à un technicien (même le plus compétent qui soit) de réinstaller « toute la patente, là » ne vous garantit en rien de retrouver votre ordinateur tel qu’il était avant le crash!

Pensez à noter les logiciels et leur version respective, les navigateurs, les périphériques (souris, clavier, imprimante), l’antivirus, Skype, l’imprimante PDF, le minuteur etc…

N’oubliez pas les informations de connexion pour les outils en ligne qui sont plutôt disponibles depuis le web comme Mailchimp, Survey Monkey, votre CRM, iTunes et encore, etc…

Comme vous voyez, cela en fait déjà beaucoup! C’est pourquoi il vaut mieux prendre un moment, à tête reposée afin de noter adéquatement ces précieuses données!

Et puis… vous ai-je convaincu de prendre au moins une des précautions énumérées plus haut? Si oui, laquelle?

 

La semaine prochaine, je vous présenterai quatre autres points à vérifier pour simplifier son Plan B!

 

 

Vous aimez cet article? Partagez-le!

    1 Trackbacks/Pingbacks

    1. Ping: Simplifier son Plan B – partie 2 | Patricya Lacerte.com on 2 novembre 2014

    4 commentaires

    1. Micheline Harvey
      31 octobre 2014 at 07:36

      Pour répondre à ta question, j’ai presque tous tes quatre premiers points de déterminés. Ma liste de TOUT ce qui est installé sur mon ordinateur a besoin d’une petite mise à jour officielle par contre. J’ai un dossier pour ma configuration de courriels (papier) et je travaille avec Dropbox pour le backup. J’avoue avoir cessé de faire une autre copie complète sur disque dur externe, mais certains dossiers névralgiques ont leur autre copie sur une clé. Ça me fait réfléchir.

      La dernière fois que j’ai changé d’ordinateur principal, je me suis assurée que mon laptop était fonctionnel pendant le processus et j’ai fait installer les logiciels principaux, nettoyer les trucs inutiles et organiser mon environnement de travail par le service du magasin où j’achetais. Une première étape majeure, à mon avis, qui m’a coûté juste 99$ et que j’ai passée sur mes dépenses d’entreprise. Mais il fallait que je leur fournisse quand même ma liste de logiciels, quel fureteur j’utilise, bla bla bla. Ils ne devinent pas!

    2. Patricya
      31 octobre 2014 at 11:26

      Merci pour ton commentaire Micheline! Wow, tu es très bien préparée je trouve! Bravo!

    3. Lucille Picard
      5 novembre 2014 at 06:49

      Ton article est très pertinent chère Patrycia.

      De mon côté, tous mes documents sont sur Google Drive depuis plus d’un an. Mes principaux clients sont aussi sur Google Drive. Il y a environ un mois, le disque dur de mon ordinateur a décidé de rendre l’âme et là je me suis rendue compte que j’avais pris la meilleure décision pour mon entreprise en transférant tout sur Google Drive. En l’espace de quelques minutes et non quelques heures, j’ai été en mesure de continuer à servir mes clients. J’ai tout simplement utilisé ma tablette ChromeBook.

      Le seul hic, mon logiciel de gestion du temps. Lui il n’était pas sur le Web, donc j’ai tout perdu. Mais comme on apprend vite de nos erreurs, j’utilise maintenant Harvest pour la gestion de mon temps. C’est une application Web et j’y ai même accès maintenant à partir de mon ChromeBook.

      La comptabilité? Mon Simple Comptable avait été transféré sur mon portable peu avant le crash de mon ordinateur. La peur de perdre mes données… ouf! Huit ans de données comptables…. On a récupéré mes données de Simple Comptable mais j’avais aussi un backup sur le drive. Donc tout est revenu à la normale en peu de temps.

      De mon côté, je conserve tous mes mots de passe dans un cahier papier. J’utilise aussi Google Keep pour conserver des informations dont je pourrais avoir besoin rapidement quand je n’ai pas accès à mon cartable.

      La morale de cette histoire: le plus possible de données dans les nuages pour y avoir accès n’importe où. Je n’ai plus peur maintenant que mon ordi me lâche, je sais que je serai en mesure de continuer à travailler sur un autre poste.

      Lucille

    4. Patricya
      7 novembre 2014 at 10:00

      Merci Lucille, c’est génial ça! Je suis contente de lire que tu étais prête à pas mal toute éventualité!! Le plus de données dans le nuages, oui, oui, oui!!!

      Tu vois je ne connais pas Harvest, merci du partage; je suis encore sur mon bon vieux Traxtime, local seulement… oups, ben oui! J’essaie de m’habituer à un autre outil pourtant plus intéressant parce que justement disponible en ligne (et sur iPatentes) mais je manque de temps pour l’apprivoiser alors je reviens toujours à ce si facile punch in/punch out! Dans ce cas-là: faites ce que je dis, pas ce que je fais! ;)

      Merci Lucille, à bientôt!

    Écrire un commentaire